<---------  Retour

Meurtrière, assassine, infanticide, Magda détruisit ses six enfants et se dirigea avec Goebbels vers la mort quand le pouvoir des êtres qui la portaient alors s’effondra.

Magdalena Goebbels - Magda

Maria-Magdalena Behrend (nom de sa mère) fut prénommée Magda dès sa petite enfance. Née le 11 novembre 1901 à Berlin, elle est la fille d’une employée de maison de vingt deux ans ans Auguste Behrend et d’un ingénieur Oskar Rietschel (Certains auteurs écrivent "Ritschel") qui ne put légalement la reconnaître. Auguste aurait dissimulé son statut de fille-mère avant d'accepter d’épouser Oskar la même année. Trois ans après, les époux divorcent. Quand Magda atteind l'âge de cinq ans, sa mère l'envoie vivre à Cologne avec Oskar Rietschel qui part ensuite vivre et travailler à Bruxelles et scolarise Magda au couvent des Ursulines de Vilvoorde en 1906. Auguste Bahrend se marie en 1908 avec un très riche commerçant, Richard Friedländer. Ils s'installent ensemble à Bruxelles et Magda Behrend devient Magda Friedländer.

La famille Friedländer quitte Bruxelles en août 1914 quand la guerre éclate. Cette fuite vers Berlin dans des conditions difficiles marque beaucoup Magda qui, alors âgée de 13 ans, entre sur la volonté de son père biologique Oskar Rietschel, au Lycée Kolmorgen, un pensionnat de jeunes filles. Magda se lie d’amitié dans un groupe de lycéens « Libération de Sion » « Tikwath Zion » avec Lisa Arlosoroff, fille d’émigrés ukrainiens qui partage son déracinement. Elle tombe alors amoureuse du frère aîné de Lisa, Vitaly Viktor Haïm Arlozoroff âgé de 17 ans, qui trompera ensuite son épouse en retrouvant Magda en difficultés dans son premier mariage à la suite de sa liaison avec Herbert Hoover, neveu du futur président Hoover. Viktor, le premier grand amour de Magda fut assassiné en présence de son épouse à Tel-Aviv le 16 juin 1933, dans un meurtre resté non résolu.

Après avoir réussi son Abitur (baccalauréat) a dix huit ans, Magda veut fréquenter un pensionnat huppé à Goslar, le prestigieux "Collège Holzhausen Dames" qui enseigne la formation ménagère pour les demoiselles de la bonne société. En 1920, dans le train qui va de Berlin à Goslar, la jeune fille  fait la connaissance de Günther Quandt, alors âgé de trente-neuf ans, un des hommes les plus riches d’Europe. Son père biologiqe Oskar Ritschel la reconnaît officiellement et avec son plein accord, elle devient Magdalena Rietschel. Elle doit abandonner le patronyme de son beau-père Friedländer, à cause de ses connotations juives qui la rendent peu convenable aux yeux de la famille protestante de Günther. Le 4 janvier 1921 elle se marie avec Günther Quandt qui vit avec son fils Helmut. Frau Quandt donne naissance à un garçon, Harald, le 1er November 1921. Magda ayant grandi rapidement est frustrée dans son mariage par Günther qui passe peu de temps avec elle. Elle est attirée à l'âge de vingt trois ans par son beau-fils Helmut Quandt âgé de dix huit ans. Helmut meurt de complications d'une appendicite en 1927. Lors d’un voyage aux USA avec Günther Quandt en Octobre 1927, Magda entame une liaison avec Herbert Hoover, neveu du futur président Hoover. Plus tard, en 1929, après son divorce houleux d'avec Günther Quandt, Herbert Hoover vient rendre visite à Magda et lui demande de l'épouser. Aventure qui se termine dans un accident de voiture dans lequel Magda est blessée.

Magda n'a pas besoin de travailler grâce à la rente que lui verse Günther Quandt, pour effacer des accusations de l'avoir délaissée pendant la vie du couple. Elle participe le 10 septembre 1930 à un rassemblement du NSDAP (Parti national-socialiste des travailleurs allemands ) au Palais des sports à Berlin. Magda se propose d'aider bénévolement Hans Meinshausen, adjoint du Ministre du Reich à l’Éducation du peuple et à la Propagande. En novembre 1930 elle rejoint le siège du parti nazi pour organiser les archives personnelles de Paul Joseph Goebbels, âgé de trente trois ans. Elle devient Frau Goebbels le 19 décembre 1931. Leur mariage a lieu avec Harald, à la ferme de Günther Quandt dans le Mecklembourg, en présence de Adolph Hitler.

En étroite association avec Hitler, Goebbels apporte à Magda le statut social de la femme aryenne épouse parfaite et mère modèle entourée d'enfants rayonnants. Dans ses fonctions officielles Magda divertit les épouses des chefs d'État étrangers, soutient les troupes et réconforte les veuves. Après une formation d'infirmière Croix-Rouge, elle est présentée travaillant dans l'entreprise d'électronique Telefunken, voyageant dans un autobus comme ses collègues de travail. Son premier enfant, Harald Quandt, devient pilote de la Luftwaffe.

Sauf certains textes présentant Magda de tempérament dépressif, au mois d'août 1944 et vers la fin de la guerre, elle est hospitalisée pour des névralgies du trijumeau qui affectent son visage. Harald Quandt, âgé de 24 ans, est dans un camp de prisonniers de guerre en Afrique du Nord. 

À la fin avril 1945, l'Armée rouge entre à Berlin. La famille Goebbels est déplacée pendant six jours dans le bunker sous la chancellerie du Reich dans laquelle Hitler a ses quartiers. Adolph Hitler et son épouse Eva Braun disparaissent dans l'après-midi du 30 avril. Joseph Goebbels dicte son testament au secrétaire d'Hitler, Traudl Junge. Le 1er mai 1945, Magdalena Goebbels empoisonne ses six enfants avec l'aide du  médecin de Hitler, le Dr Stumpfegger : Helga Susanne 12 ans, Hildegard "Hilde" Traudel 11 ans, Helmut Christian 9 ans, Holdin "Lovely" Kathrin 8 ans, Hedwig "Hedda" Johanna 6 ans, Heidrun «païen», Elisabeth 4 ans.

Sources:

Web et Recoupements divers écrits de Fabrice d'Almeida de l'IHTP/ Anna Maria Sigmund / Anja Klabunde /Youtube

(Source Wikipédia : Helga, Hildegard, Helmut, Holdine, Hedwig et Heidrun. http://fr.wikipedia.org/wiki/Enfants_Goebbels )

John Toland (1912-2004), historien américain, connu pour sa biographie d'Adolf Hitler: «Quant à Goebbels, sa mort ne fut enveloppée d’aucun mystère. Le premier mai, après une futile tentative de négociations avec les Soviétiques, il dit à son aide de camp, Günther Schwägermann: “Tout est perdu.” Il lui offrit alors une photo de leur maître dans un cadre en argent et lui fit ses adieux. Frau Goebbels réveilla leurs six enfants et leur dit: “Mes enfants, n’ayez pas peur, le docteur va vous faire une piqûre qui est prescrite en ce moment pour tous les enfants et tous les militaires.” Un dentiste nommé Kunz leur fit une injection de morphine, et Frau Goebbels brisa elle-même une ampoule de cyanure dans leur bouche. À 8h45 Kempka se rendit à l’appartement des Goebbels pour leur faire ses adieux. Les enfants étaient déjà morts. Frau Goebbels lui demanda alors calmement d’instruire son fils Harald des circonstances de sa mort. Puis elle et son mari quittèrent la pièce bras-dessus bras-dessous. […] Puis ils gravirent tous deux l’escalier en ciment. Au bout d’un moment, un coup de feu résonna. Et un second… Schwägermann et le chauffeur des Goebbels se précipitèrent et trouvèrent les deux époux écroulés sur le sol. Une ordonnance ss qui venait de les abattre les contemplait, revolver au poing. En toute hâte, les trois hommes répandirent quatre bidons d’essence sur les corps et mirent le feu. Sans attendre que les dépouilles fussent consumées, ils retournèrent au bunker qu’ils avaient ordre de détruire. Alors, ils vidèrent dans la salle de conférences le dernier récipient d’essence et jetèrent une allumette» (Hitler, Paris, Laffont, 1983, p. 863-864). Voir les vidéos : Magda et les enfants | 1er mai 1945

Famille Goebbels - Magda mère parfaite

Magda GoebbelsMagda Goebbels

Famille GoebbelsMagdaMagdaMagda Goebbels  avec Harald Quandt

Magda - Goebbels - Harald - HitlerMagda Goebbels

Magda Goebbels

Commentaires

La perversité est vraiment très intelligente ou agile, comme s’en agaçait Camus, puisqu’elle sait sauter comme la misère sur le monde, de la bête nazie sur le dos de nos sociétés en catastrophe identitaire globale comme si personne ne voulait daigner s’en apercevoir.

Magda a trahi son père, renié son « beau-père », épousé un premier homme de pouvoir et d’argent aux antipodes idéologiques de son premier amour. Quelle place accordait-elle à l’idéologie qu'elle avait ralliée en rencontrant Goebbels, en regard des sensations et du pouvoir des passions amoureuses et des émotions qui dirigeaient sa vie. Epouse de Quandt et maîtresse de Hoover, amante de Vitaly Viktor Haïm Arlozoroff, épouse de Goebels et maîtresse ou servante d’Hitler qu’elle admirait.

Elle se détruisit avec ses six enfants  quand le pouvoir des êtres qui la portaient alors s’effondra.

Une femme dont l'ambition provoquait la fuite en avant. On peut dès lors se demander quel était son investissement maternel hormis celui du paraître; ses enfants avaient-ils été investis au delà de la première lettre de leurs prénoms "H" qui symbolise l'époux mythique, Hitler... Qu'en était-il de la pulsion de vie et de vivre pour eux lors de l'engendrement ?

<---------  Retour